Arrestation du préfet de Dédougou : le SYNACSAB proteste

Ceci est une déclaration du Syndicat national des administrateurs civils, des secrétaires et des adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB) suite à l’arrestation du préfet du département de Dédougou. En rappel, ledit préfet est poursuivi pour détournement de bœufs. « Le Bureau exécutif national du SYNACSAB a été informé, le samedi 23 février 2019, par son responsable régional de la Boucle du Mouhoun, de la situation du préfet du département de Dédougou, M. Hien Emile, accusé de détournement de biens publics dont le procès est en cours.

Cette information a été confirmée par le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale et la ministre déléguée chargée de la décentralisation et de la cohésion sociale qui, au cours d’une rencontre tenue le lundi 25 février 2019 avec les partenaires sociaux, ont fait le point des démarches entreprises par le département en vue de régler la question. Le SYNACSAB regrette l ’arrestation manu militari du préfet de département, dépositaire de l ’autorité de l’Etat, représentant du Chef de l’Etat, délégué du Gouvernement et Président du tribunal départemental, suite à la mauvaise exécution d’une tâche normalement dévolue aux agents du ministère de l’Agriculture.

Cet acte, à n’en point douter, vise à saper les efforts du gouvernement en matière de restauration de l’autorité de l’Etat dans un contexte fortement caractérisé par un délitement du tissu social. Le SYNACSAB tient à apporter son soutien fraternel et inconditionnel à M. Hien Emile, administrateur civil, poursuivi par la justice pour faute commise pendant l’exercice de sa fonction préfectorale, victime directe de la politique de destruction de l’administration du territoire. Tout en déplorant les agissements de camarades qui tendent à fouler aux pieds l’un des principes cardinaux du syndicalisme à savoir la solidarité syndicale, le BEN exige des acteurs de justice un procès juste et équitable dénué de toute haine et animosité envers un préfet victime d’accusations disproportionnées».

Le Pays

Related posts

Leave a Comment