Apparition précoce des cheveux blancs : Un phénomène héréditaire ou dû à des maladies génétiques et métaboliques, explique Dr Séraphine Zeba, dermatologue

Les cheveux blancs ne sont plus une affaire de vieux. De plus en plus de jeunes en ont sur leur tête. Si pour beaucoup, le blanchiment précoce de la chevelure peut être dû aux difficultés de la vie, il n’en demeure pas moins que certains facteurs connus des spécialistes peuvent en être les causes réelles. Dr Séraphine Zeba, dermatologue au service de dermatologie du Centre médical de Pissy (CMA), nous en dit plus.

Lefaso.net : Qu’est-ce qui est à l’origine même de la coloration des cheveux en noir ?

Dr Séraphine Zeba : D’abord il faut savoir que le cheveu est un élément de la pilosité qui joue un rôle important dans la virilité ou la féminité de l’Homme. L’absence ou la présence de cheveux de qualité non satisfaisante, c’est-à-dire blancs, gris ou fragiles, peut créer des frustrations chez l’individu et même l’impacter négativement. L’apparition des cheveux blancs signifie une absence, voire une diminution de la coloration des cheveux par un pigment appelé mélanisme.

Quelles sont donc les causes de l’apparition précoce des cheveux blancs chez la jeune personne ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’apparition précoce des cheveux blancs chez l’Homme. La principale raison peut être due, dans un premier temps, à un héritage génétique. En effet, une personne née dans une famille où les parents ont eu des cheveux blancs très jeunes, a de fortes chances d’en avoir alors qu’elle est encore jeune. Outre l’hérédité, il y a un certain nombre de maladies génétiques telles que l’albinisme, qui peuvent en être aussi une cause.

En effet, l’albinisme, par définition, est l’absence totale de production de la mélanine, aussi bien sur la peau, sur les yeux que sur les cheveux. C’est ce qui explique que chez les albinos, tout petit déjà, ils ont les poils, les cils, sourcils et les cheveux blancs. En plus de cela, nous pouvons citer les maladies métaboliques qui sont l’absence ou l’insuffisance de certains nutriments dans l’organisme dont la vitamine B12, les perturbations des hormones thyroïdiennes, etc.

Y a-t-il une moyenne d’âge pour voir ses cheveux blanchir ou peut-on naître, vieillir et mourir sans avoir de cheveux blancs ?

Non. Naître et mourir sans cheveux blancs sous-entend qu’il n’y a de processus de vieillissement. Sinon, si un individu évolue normalement, avec l’augmentation de son âge, l’apparition des cheveux blancs est inévitable. La moyenne d’âge d’apparition des cheveux blancs chez l’Homme varie selon les types de peau. Chez les Blancs par exemple, la moyenne d’âge est comprise entre 35 ans selon la littérature. Chez les Asiatiques, elle est de 40 ans et les Africains, 45 ans.

Dr Séraphine Zeba est dermatologue au service de dermatologie au CMA de Pissy.

L’apparition des cheveux blancs chez la personne jeune a-t-elle des conséquences sur sa santé ?

Rires. Non. Pas à ma connaissance, du moment où l’apparition des cheveux blancs en général chez les personnes âgées, entre dans le processus normal de vieillissement de l’être humain. Cela sous-entend un vieillissement sous-jacent dans le cours normal de l’évolution de chaque individu. Puisque quand nous avançons en âge, logiquement les cellules chargées de la production de la mélanine, qui donne aux cheveux leur coloration, commencent à se raréfier, voire disparaitre.

En ce moment, on ne produit plus cette mélanine qui colore les cheveux si bien qu’ils deviennent blancs. Donc il n’y a pas de danger à avoir les cheveux blancs. Surtout qu’en dehors du vieillissement et de l’hérédité, les causes métaboliques ou liées à des déficits de certains nutriments peuvent être facilement corrigés.

Est-ce qu’il y a un remède pour éviter les cheveux blancs ou pour éviter sa propagation ?

Les mesures de prise en charge dépendent des causes. Si c’est par exemple un processus de vieillissement naturel, il n’y a pas de prise en charge. Soit vous l’assumez et vivez avec sans aucune gêne, ou bien vous optez pour des techniques de camouflage à travers l’utilisation de colorants capillaires communément appelés « yombo ».

Cependant, cette option peut aussi avoir des conséquences sur la vie même des cheveux. Car selon sa composition, le colorant capillaire peut accélérer le processus de blanchissement des cheveux. Par contre, si c’est dans le cadre d’un déficit de certains nutriments, il peut être corrigé et arrêter le processus en consommant les vitamines cités plus haut.

Entretien réalisé par Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment