Angine rouge : la soigner vite et bien

Comme l’angine blanche, l’angine rouge peut être virale ou bactérienne. Mais elle peut aussi se confondre avec une pharyngite. Quels sont les symptômes de l’angine rouge ? Comment la soigner rapidement ? Les conseils du Dr Nils Morel, ORL.

Sommaire

L’angine est une pathologie ORL banale et fréquente. D’après l’Assurance maladie, chaque année, 9 millions d’angines sont diagnostiquées. Elles peuvent être soient virales soient bactériennes.

Qu’est-ce qu’une angine rouge ?

« L’angine rouge est une inflammation des amygdales d’origine infectieuse, explique le Dr Morel, ORL. Elle est le plus souvent virale, mais elle peut être bactérienne, et notamment à streptocoque. » En cas de doute, un Strepto-test est réalisé dans le cabinet du médecin, mais c’est très rare car l’angine rouge est rarement bactérienne.

« L’angine rouge peut se confondre avec une pharyngite, prévient le médecin. Dans ce cas, les amygdales sont rouges mais aussi la gorge. »

Strepto-test : comment se passe-t-il ?

Le Strepto-test est un test de diagnostic rapide réalisé dans le cabinet du médecin.

« Le médecin passe un bâtonnet écouvillon sur l’amygdale afin d’effectuer un prélèvement, explique le Dr Morel. Puis il met ce bâtonnet en contact avec le produit réactif avant d’obtenir le résultat en moins de 5 minutes. » Juste le temps de poursuivre la consultation, en fait ! L’efficacité de ce test est estimée à 90 % d’après l’Assurance maladie.

Angine rouge : quels sont les symptômes ?

L’angine se traduit par un mal de gorge accompagné de différents signes :

  • Une sensation de fébrilité.
  • Une difficulté à avaler, même sa salive parfois.
  • Des amygdales très rouges et gonflées.

« Certains symptômes sont des signes de gravité et doivent amener à consulter rapidement, précise le spécialiste. Il s’agit de :

  • Ne plus pouvoir boire ni manger.
  • Etre gêné pour respirer.
  • Avoir une fièvre élevée.
  • Avoir le cou gonflé.

Angine rouge ou blanche : quelle différence ?

« Qu’elle soit rouge ou blanche ne donne aucun renseignement sur sa gravité, précise l’ORL. L’angine blanche se caractérise par une inflammation des amygdales, mais également par un exsudat, des traces blanches recouvrant en partie ou totalement les amygdales. Cet exsudat est peut-être dû à une altération des muqueuses, une inflammation particulière. »

L’angine rouge est-elle contagieuse ?

Tout virus ou bactérie pouvant se transmettre, des mesures de précautions sont à prendre :

  • Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ou un gel hydroalcoolique.
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique et le jeter systématiquement dans une poubelle.
  • Tousser dans son coude.
  • Limiter le contact avec les personnes fragiles : nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées, personnes immuno-déprimées…
  • Ne pas partager ses couverts, son verre.
  • Ranger sa brosse à dents à part.
  • Eviter d’embrasser.

Comment soigner une angine rouge rapidement ?

« L’angine rouge se traite avec des antalgiques à base de paracétamol, explique l’ORL. Si besoin, on peut aussi avoir recours à des antalgiques de palier 2, à base de codéine. En revanche, il est fortement déconseillé de prendre des anti-inflammatoires en auto-médication. »

Les anti-inflammatoires augmentent le risque d’abcès de la gorge, d’après une étude de 2017 de l’Observatoire de la médecine générale, avec 3 fois plus d’abcès. Cette augmentation peut être due à une altération de l’immunité.

« Dans le cas d’une angine rouge à streptocoque, des antibiotiques à base d’amoxicilline sont prescrits sur une durée de 6 jours, précise le Dr Morel.  Et s’il ne s’agit pas de streptocoque, la prescription d’antibiotique dépend de la sévérité de l’angine. »

Non compliquée, l’angine rouge guérit en une petite semaine.A lire aussi :Quand les antibiotiques commencent-ils à faire effet ?

Traitement homéopathique de l’angine rouge

  • Si la gorge et la langue sont rouge écarlate, que l’angine est apparue subitement, avec une fièvre élevée, une sensation de soif et des douleurs auriculaires : Belladonna 4 à 5 CH, 3 granules toutes les heures.
  • Si l’on ressent une sensation d’écharde plantée au fond de la gorge : Apis Mellifica 4 à 5 CH, 3 granules toutes les heures.
  • Si la fièvre est peu élevée, la douleur dans la gorge faisant penser à une brûlure : Ferrum Phosphoricum 4 à 5 CH, 3 granules toutes les heures.
  • Sans amélioration sous 48 heures, consulter un médecin.
  • La teinture mère de Calendula est un bon antiseptique et anti-inflammatoire. Elle apaise les maux de gorge.

Soigner l’angine rouge avec la phythotérapie

  • Se gargariser la gorge plusieurs fois par jour avec une infusion de sauge ou tout simplement boire l’infusion. Cette dernière a des vertus antiseptiques et anti-inflammatoires. Faire infuser 10 min à couvert 1,5 g de feuilles de sauge. Filtrer.
  • Se gargariser la gorge avec une infusion de thym qui est un bon anti-bactérien et un boosteur de l’immunité. Faire infuser 2 branches de thym 10 min à couvert dans 200 ml d’eau. Filtrer. Se gargariser avec 2 à 3 fois par jour.

Sans amélioration sous 48 heures, il faut consulter un médecin.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur ORL France 

Related posts

Leave a Comment