Aide aux personnes déplacées internes : Des pagnes pour se vêtir

Le bien-être des déplacés internes notamment les femmes tient à cœur la ministre de la Culture, Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano. Cette volonté a été matérialisée ce lundi 16 août 2021 à travers la remise de 1398 pagnes aux personnes déplacées internes des communes de Madjoari, Kaya et Kongoussi. La cérémonie a vu la présence effective du maire de la commune de Madjoari, Adjima Thiombiano.

« La valeur d’un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir ». Ce proverbe d’Albert Einstein, physicien américain, a été bien compris par la ministre de la Culture, Foniyama Elise Ilboudo/Thiombiano qui a laissé parler son cœur en faveur des personnes déplacées internes des communes de Madjoari, Kaya et Kongoussi. La dotation est composée de 1398 pagnes. Chacune de ces localités qui hébergent des personnes qui ont fui l’insécurité a reçu 466 pagnes dont 400 pagnes « kôkô donda » et 66 pagnes tissés du 8-Mars.

A travers ce geste, la donatrice veut atténuer la souffrance de ces personnes vulnérables. « Nous savons tous que notre pays connait des difficultés. Ces difficultés ont causé trop de déplacés internes. J’ai reçu la demande des déplacés de Madjoari. Je me suis dit qu’il était possible que le ministère puisse organiser quelque chose en l’occurrence ce don de pagnes. On sait que ce n’est pas seulement l’Est qui est concernée par le phénomène de déplacés internes. Nous avons des déplacés au niveau du Sahel et du Bam. C’est tout cela qui m’a poussée à me dire que je pouvais trouver quelques pagnes pour donner au moins à quelques personnes notamment celles de Madjoari qui avaient fait la demande et celles de Kaya et Kongoussi », a expliqué la ministre Thiombiano pour situer le contexte de la cérémonie.

Ce don, selon son appréciation, est insuffisant au regard du nombre important de déplacés qu’enregistre le Burkina. Elle aurait aimé faire plus. Mais pour l’heure, ses capacités ne le lui permettent pas. « (…) Pour construire quelque chose, chacun doit pouvoir donner sa pierre pour que ça puisse être effectif. Nous avons essayé de faire ce que nous pouvons en espérant pouvoir faire mieux à l’avenir », a-t-elle signifié. Son souhait le plus ardent serait qu’il n’y ait plus de déplacés internes au Burkina.

Du reste, cette générosité répond à l’appel du chef de l’Etat qui demande aux uns et aux autres d’être solidaires envers les personnes vulnérables. Après avoir remercié ses partenaires pour leur accompagnement, la ministre lance un cri de cœur à l’endroit de la population. « Il faut que chacun mette sa main dans la poche pour donner à l’autre. Ne nous disons pas que c’est loin de nous ; que nous ne sommes pas concernés par ce qui se passe. Parce qu’on ne sait jamais ce que demain nous réserve. Nous avons des parents, des enfants, des cousins qui sont concernés par cette affaire. Nous pensons que cette chaine de solidarité doit s’intensifier ».

Des heureux bénéficiaires

Aucun mot n’a fuité sur la valeur du don. Pour la ministre, le plus important à ses yeux, c’est l’utilité de ces pagnes et non le montant du don. Quiconque connait l’importance des pagnes dans la vie d’une femme saura apprécier positivement l’initiative de la ministre. En tout cas, la représentante des bénéficiaires, Binta Sawadogo, ne dira pas le contraire.

« Ce don va contribuer à l’épanouissement des déplacés. Parce que quand on s’habille bien, on est aussi content de soi-même », a-t-elle relevé. C’est pourquoi, les bénéficiaires ont remercié la donatrice et souhaité que d’autres actions puissent suivre. Le maire de la commune de Madjoari, Adjima Thiombiano, a effectué le déplacement pour être un témoin oculaire de la présente cérémonie.

« On ne s’attendait pas au phénomène de déplacés internes. C’est un handicap pour notre commune. Aujourd’hui, c’est une grande joie pour moi et pour l’Association des ressortissants de Madjoari résidant à Ouagadougou. Parce que nos déplacés internes ont bénéficié d’un don de la part d’une fille de la région de l’Est », a déclaré, tout ému M. Thiombiano. Pour ce qui concerne l’acheminement, le maire a assuré que ce don est entre de bonnes mains au grand bonheur des bénéficiaires. Pour rappel, la commune de Madjoari enregistre à ce jour plus de 14 000 déplacés.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment