Affaire Cabinet Dalberg : Le journal Jeune Afrique dit avoir écrit « à tort »

Enfin « la lumière » dans ce feuilleton. Le journal Jeune Afrique reconnait « avoir écrit à tort » que le Cabinet Dalberg a été mandaté par le président Roch Kaboré, le mercredi 3 juin 2020. Une information que la présidence du Faso a démenti au lendemain.

Selon le journal, « ce cabinet (qui s’est retranché derrière une clause de confidentialité) a en réalité été sollicité, dans le cadre d’une mission ponctuelle, par le Tony Blair Institute (TBI), lequel conseille les autorités burkinabè ».


Related posts

Leave a Comment