Adaptation au changement climatique dans le Bassin du Niger : Les acteurs en conclave à Ouaga

Le comité de revue du programme intégré de développement et d’adaptation au changement climatique dans le bassin du Niger (PIDACC/BN)  s’est réuni ce mercredi 29 décembre 2021 à Ouagadougou. L’objectif recherché à travers cette rencontre est de procéder à l’examen et à la validation du budget annuel.  

A travers cette rencontre, le comité de revue entend renforcer l’efficacité du programme conformément aux recommandations des partenaires. Pour le conseiller technique du ministre en charge de l’eau, Ghislain Kaboré, le comité de revue se réunit deux fois par an.

« Cette session a deux objectifs. Tout d’abord, il s’agit de valider le plan de travail de 2022. Ensuite, formuler des recommandations pour l’amélioration des performances », a-t-il indiqué. Selon ses propos, des conclusions pertinentes devront sortir de cette rencontre afin d’atteindre les objectifs visés.

Revenant sur les acquis engrangés dans la mise en œuvre de ce programme, sa coordonnatrice  nationale Flore Siri/Yra, a souligné que le programme a permis de restaurer environ 400 hectares de terre, mettre à la disposition des populations 19 tonnes de riz semences améliorées, réaliser une centaine de biodigesteurs et la mise en terre de plus de 200 000 plants.

Pour le compte de l’année 2022, le programme entend démarrer ses activités en lien avec les barrages. Aussi des études doivent être réalisées pour la construction d’infrastructures communautaires adaptées aux changements climatiques. Et ce, au profit des populations.

En guise d’information, il faut retenir que le PIDACC/BN est un programme initié par l’autorité du bassin du Niger avec les 9 pays membres. En son sein, il est question de la résilience des écosystèmes et des populations dans le bassin.

Basile SAMA

Burkina 24

Related posts

Leave a Comment