85e session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO : La pandémie du Covid-19 au menu des échanges

Le Conseil des ministres de la CEDEAO tient, les 20 et 21 janvier 2021, sa 85e session ordinaire en vidéoconférence, Covid-19 oblige, en vue de préparer la session des chefs d’Etat et de gouvernement qui aura lieu le 23 janvier dans le même format de vidéoconférence. La synthèse de cette session ordinaire à huis clos a été faite à la presse par le ministre délégué auprès du ministre burkinabè des Affaires étrangères, Maxime Koné.

Au menu de cette 85e session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO, plusieurs questions ont été abordées. Des questions allant de la santé à la politique en passant par la sécurité et l’économie. Il s’est agi précisément, dit le ministre Maxime Koné, des questions sur l’état de la communauté au niveau sanitaire, politique, sécuritaire et économique. Principalement sur l’état sanitaire dominé par la pandémie du Covid-19, explique le ministre Koné, un rapport a été produit par l’organisation ouest africaine de la santé, proposant en perspective la mise en œuvre du vaccin anti Covid-19 pour la moitié de la population dans l’espace de la communauté.

Une vue de la vidéoconférence de la 85e session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO

L’autre proposition faite, en plus de la mise en œuvre du vaccin anti Covid-19, c’est l’harmonisation du test de dépistage dans l’espace de la CEDEAO, a annoncé Maxime Koné. Car selon le diplomate, d’un pays à un autre, les prix varient entre 250 000 et 30 000 FCFA, et il est très important de faire cette harmonisation, d’où la nécessité pour les ministres de la CEDEAO de se pencher sur la question. La troisième et dernière proposition faite toujours sur la question du Covid-19, précise Maxime Koné, c’est aussi l’harmonisation du système du test du Covid-19. Parce que, d’un pays à un autre, les tests ne sont pas valides, une question qu’il faut travailler à corriger.

Maxime Koné, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur.

Pour terminer, le ministre Maxime Koné a fait savoir que cette 85e session ordinaire du Conseil des ministres de la CEDEAO se tient en prélude de la session des chefs d’Etat et de gouvernement prévue ce 23 janvier également en vidéoconférence.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment