6e forum national des femmes : le prochain gouvernement sera composé de 30% de femmes selon le président Kaboré

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a eu ce jour un échange direct avec les femmes venues des 13 régions du Burkina. Pour le chef de l’Etat, la journée internationale des droits de la femme est un moment d’introspection sur les conditions de vie des femmes. Pour Roch Marc Christian Kaboré, le 8 mars est une journée de combat, de toutes les associations, de toutes les organisations de la société civile, afin de faire en sorte que les femmes comprennent leur rôle et leur place dans le développement. «Investir dans la femme c’est assurer la prospérité d’un pays» a-t-il dit.

Le président du Faso a salué la pertinence du thème retenu par le Burkina Faso, à savoir : « Crise sécuritaire au Burkina Faso : quelles stratégies pour une meilleure résilience des femmes».

Roch Marc Christian Kaboré a rendu un hommage spécial aux femmes des régions du Sahel, du Centre nord, de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, du Nord, qui continuent à se battre pour leurs familles, malgré le contexte sécuritaire difficile.

Le président Roch Marc Christian Kaboré, a rappelé que la crise humanitaire a occasionné plus de 700 000 déplacés. Il a, de ce fait, remercié les familles hôtes des déplacés internes, appelant les populations à faire preuve de solidarité pour la construction du Burkina.

Revenant sur les préoccupations des femmes, le président Roch Marc Christian Kaboré a indiqué que beaucoup d’engagements ont été mis en oeuvre, malgré le contexte marqué par des attaques terroristes. Sur les questions de construction et de réhabilitation des maisons de la femme, de la construction de centre artisanal, le chef de l’Etat a demandé au département en charge des femmes de faire une programmation de ces réalisations.

Pour l’autonomisation des femmes et des jeunes, Roch Marc Christian Kaboré a indiqué que 20 milliards de FCFA ont été octroyés au Fonds d’appui aux activités rémunératrices des femmes.

Le président du Faso a également donné sa lecture sur la loi portant quota genre, votée à l’Assemblée nationale, et qui a été au coeur du dialogue politique.

Pour la composition de l’equipe gouvernementale, le chef de l’Etat a pris l’engagement d’appliquer la loi au prochain gouvernement, avec un taux de 30%.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Related posts

Leave a Comment