3ème congrès MPP : Simon Compaoré tourne son regard vers les Nations Unies

Le 3e congrès ordinaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se tient ce 07  2020. C’est une occasion selon les congressistes de dresser le bilan de leurs activités après le dernier congrès tenu en mars 2017. Et dégager des perspectives pour consolider les actions du parti. C’est le président par intérim du MPP, Simon Compaoré qui a procédé à l’ouverture des travaux du 3e Congrès ordinaire du MPP.

Le 3e congrès est placé sous le thème, << Consolidons le leadership du MPP sur l’échiquier politique national par une victoire éclatante aux élections de 2020, dans la paix et la cohésion sociale >>. Au cours de la cérémonie d’ouverture plusieurs sujets ont été abordés par le président par intérim.

Au plan sécuritaire, Simon Compaoré affirme que la sécurité au Burkina Faso et dans la zone sahélo-saharienne interpelle tant par la cruauté que la multiplicité des assauts terroristes contre les cibles militaires et civiles. Et il précise que les réponses reviennent aux autorités nationales. << Le MPP félicite la classe politique burkinabè d’avoir voté à l’Assemblée nationale, la loi portant institution des Volontaires de défense de la Patrie (VDP)>>, dit-il.

Selon le président par intérim du MPP, le terrorisme est une guerre de 5e génération qui a pour objectif de déstabiliser les Etats. Il faut donc parvenir à éradiquer cette gangrène dont <<certains hors-la-loi se servent pour tracer de nouvelles routes de la criminalité transfrontalière et des trafics de toute nature dans la bande Sahélo-saharienne >>.

Le MPP invite l’Organisation des nations unies à utiliser son influence politique dans le but d’amener toutes les parties en conflits au Sahel à entamer des dialogues pour mettre fin à cette situation chaotique et à instaurer la paix.

Face à l’extension de la maladie du COVID-19, le MPP appelle à une mobilisation de la communauté internationale afin de contenir la menace.

Le parti au pouvoir se félicite aussi de la reprise de la coopération entre la Chine et le Burkina Faso.

Quant aux élections de novembre 2020, le Mouvement du peuple se dit prêt à faire face avec victoire au scrutin présidentiel et législatif de 2020. Et faire face aux autres défis pour promouvoir le développement économique de la nation.

Nafisiatou Vebama
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment