3e édition des débats énergétiques : L’art oratoire au service de la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique

L’association des jeunes acteurs de l’énergie a procédé le samedi 20 février 2021, au lancement de la 3e édition des débats énergétiques. À travers l’art et les débats oratoires, ces jeunes veulent faire la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Pour la présente édition, l’extension des débats aux orateurs de la ville de Bobo-Dioulasso constitue l’une des principales innovations.

Les débats énergétiques offrent l’occasion aux étudiants issus des grandes écoles en énergie et énergies renouvelables de confronter leurs idées sur des questions en rapport avec leur domaine d’apprentissage. En effet, les discussions sont menées sous forme de simulation parlementaire, avec un président de l’Assemblée nationale et deux équipes qui représentent une majorité et une opposition. Les équipes sont constituées chacune de six membres dont quatre titulaires et deux suppléants.
Pour la cérémonie d’ouverture, deux débats ont opposé quatre équipes d’orateurs sur les six inscrites pour la 3e édition.

Le premier débat qui a mis aux prises les étudiants de l’institut de formation en technologies solaires appliquées et ceux de l’association ALDEN, avait pour thème « exonération des équipements solaires : nécessité ou injustice ? » Quant au deuxième débat, il avait pour thème « les énergies renouvelables : énergies propres et non polluantes » et a opposé les orateurs de l’association DEWRAN à ceux de l’université Aube nouvelle. Pendant les confrontations, chaque orateur a disposé de quatre minutes pour défendre sa position, selon qu’il soit de la majorité ou de l’opposition. Toutes les équipes qui compatissent sont soumises à l’appréciation d’un jury qui désigne le vainqueur, le meilleur orateur et la meilleure oratrice de chaque équipe.

Pour la présente édition des débats énergétiques, plusieurs innovations ont été apportées par le commissariat général de l’association des jeunes acteurs de l’énergie. Il s’agit notamment de l’extension de l’activité à la ville de Bobo-Dioulasso, de l’organisation d’une mini foire de technologies énergétiques qui aura lieu pendant la cérémonie de clôture, ainsi que de la tenue d’un concours de slam pour la promotion des énergies renouvelables.

À cela s’ajoute un concours de conception d’une technologie innovante fonctionnant à base d’énergie renouvelable, afin de contribuer à résoudre la problématique de la conservation des produits maraîchers.
Pour l’étape de Ouagadougou, les phases éliminatoires des débats énergétiques sont prévues les 20, 27 février et 6 mars 2021. Pour la ville de Bobo-Dioulasso, les phases éliminatoires débuteront le 6 mars 2021.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment