30 jours avant une crise cardiaque, le corps vous prévient avec 6 symptômes

En France, environ 30% des décès seraient attribués à des maladies cardiovasculaires. Obésité, hypertension, cholestérol…les facteurs de risque sont nombreux et peuvent malheureusement mener à des crises cardiaques soudaines et brutales. Pour optimiser la prévention contre ces risques, il est indispensable de prendre connaissance de certains symptômes.

L’infarctus ou crise cardiaque, survient lorsque le sang n’arrive plus en quantité suffisante au muscle cardiaque. De ce fait, les cellules musculaires présentes dans cette partie commencent à manquer considérablement d’oxygène menant ainsi à l’endommagement du myocarde. En réalité, les premiers symptômes commenceraient à se manifester 4 semaines avant un arrêt cardiaque, explique Dr Éloi Marijon au Figaro. Selon ce cardiologue spécialiste des troubles du rythme, reconnaître les signaux d’alerte serait crucial afin d’éviter des conséquences irréversibles et pourrait multiplier par 6 les chances de survie de l’individu concerné.

Arrêt cardiaque: les causes

Bien que dans 50% des cas, l’origine du risque de crise cardiaque reste méconnue, certaines personnes sont plus susceptibles de contracter des  maladies cardio-vasculaires, notamment si elles souffrent d’obésité, d’hypercholestérolémie ou de diabète.

S’ajoutent à cela les mauvaises habitudes alimentaires et l’hygiène de vie malsaine qui augmentent les risques d’infarctus, à savoir une alimentation déséquilibrée, un stress accru, la consommation de tabac et d’alcool ou encore la sédentarité. 

Ces 6 signes d’arrêt cardiaque auxquels il faut prêter attention

Reconnaître l’approche d’une crise cardiaque et la prévenir est possible grâce à la détection de ces symptômes. Qu’elles soient fortes ou légères, des douleurs peuvent être alarmantes et vous aider à vous protéger. Voici 6 signes  communs de crise cardiaque : 

1. Des difficultés respiratoires : Ce symptôme  se traduit par une difficulté à respirer et des essoufflements plus intenses.

2. Des douleurs continues à la poitrine : Une crise cardiaque peut être traduite par une sensation d’étau qui se resserre autour de la poitrine.  Une agitation et des sueurs peuvent également s’en suivre.

3. Des douleurs au niveau du haut du corps : un infarctus peut générer des douleurs au cou, à l’épaule gauche, au dos et à la mâchoire.

4.De la fatigue : un cœur dont l’état se détériore augmente considérablement l’épuisement de la personne ainsi que son énergie habituelle.

5. Des sueurs froides :une crise cardiaque peut être détectée si la personne commence à pâlir et à avoir des sueurs froides. 

6. Des nausées, des vomissements, ou des étourdissements : une circulation sanguine perturbée cause une diminution d’oxygène dans le sang et mène donc à ces symptômes.

Réduire les risques liés aux maladies cardio-vasculaires

Il est important de savoir que 8 crises cardiaques sur 10 peuvent être évitées si l’on adopte quelques habitudes préventives dans ce sens. En plus de vérifier régulièrement l’état de son cœur, voici d’autres indications à prendre en considération : 

Avoir une activité physique régulière : bouger permet au corps de se maintenir en mouvement et au cœur de garder un bon rythme d’activité.

Eviter le tabac : le fameux « fumer tue » porte bien son sens. Arrêter de fumer ou d’absorber la fumée réduirait en effet le risque d’infarctus du myocarde.

Adopter une bonne alimentation : Les aliments riches en sucre, en sel et en graisses sont à proscrire si vous souhaitez maintenir une bonne santé. Privilégiez les fruits et légumes, les viandes maigres ainsi que les céréales complètes. 

Au moindre doute concernant votre état de santé, contactez votre médecin traitant.

Related posts

Leave a Comment