3 bonnes habitudes pour prévenir les infections urinaires

Quelques gestes très simples permettent d’éviter les cystites et de prévenir les récidives. Découvrez pourquoi il est important d’uriner souvent, de boire beaucoup d’eau et d’éviter l’excès d’hygiène intime, au risque de perturber la flore vaginale.

La cystite est une infection urinaire banale et sans gravité. La moitié des femmes courent le risque de contracter ce type d’infection à un moment de leur vie. Elle reste néanmoins désagréable, voire douloureuse. Généralement, elle est provoquée par une autocontamination : des germes passent de l’anus jusqu’à la vessie. Les femmes sont d’ailleurs plus concernées que les hommes en raison de la proximité entre ces deux orifices. Quelques bons gestes permettent d’éviter l’infection, et prévenir les récidives, sauf en cas d’anomalie importante de l’appareil urinaire, qui devra être corrigée.

Faire pipi

Allez aux toilettes lorsque vous en ressentez le besoin. Ce conseil peut paraître évident, mais nous avons souvent tendance à nous retenir lorsque nous avons envie d’uriner. Essayez également de bien vider votre vessie pour éviter qu’un résidu d’urine, propice à la multiplication de bactéries, ne provoque une infection.

Si vous remarquez que l’infection a lieu après les rapports sexuels, indique le site de l’Assurance maladieurinez toute de suite après chaque rapport sexuel et évitez l’usage de spermicides. En effet, les rapports sexuels facilitent la contamination de l’urètre. Enfin, au moment de vous essuyer, faites attention de passer de l’avant à l’arrière, et jamais dans le sens inverse.

Boire de l’eau

Buvez au moins un volume d’eau et de liquides non alcoolisés égal à 1,5 litre par jour. En remplissant et en vidant souvent la vessie, le nombre de bactéries diminue. Dans une nouvelle étude publiée par le Journal of the American Medical Association, les volontaires ayant consommé au moins 1,5 litre d’eau chaque jour pendant un an ont diminué de 50% les risques d’infection des voies urinaires que celles ayant bu moins d’eau. Les produits à base de canneberge auraient également un effet bénéfique dans la prévention des infections urinaires.

Eviter l’excès d’hygiène

Les douches vaginales, les produits d’hygiène intime parfumés, l’excès d’hygiène, ainsi que les bains moussants peuvent perturber la flore vaginale, l’affaiblir, et augmenter les risques d’infection. Les femmes ménopausées sont particulièrement sensibles en raison des fluctuations hormonales qui affectent déjà leur flore vaginale.


https://www.santemagazine.fr

Related posts

Leave a Comment