Que ce soit sur les sites de rencontres ou dans la vie de tous les jours, parmi les différences qui existent entre hommes et femmes, la façon de considérer le sexe est sans aucun doute la plus parlante. Alors pourquoi les hommes pensent-ils plus au sexe que les femmes ?

Si l’on interroge les femmes sur ce qu’elles recherchent chez un potentiel partenaire, on s’aperçoit qu’elles parlent toutes quasi systématiquement de tendresse, d’amour, de respect, d’humour ou encore de fidélité. Alors comment se fait-il que lorsque l’on pose la même question aux hommes, le discours tourne invariablement autour du physique ou de la sexualité ? C’est à cette question que nous vous proposons de répondre en vous expliquant pourquoi les hommes pensent plus au sexe que les femmes.

Les hormones contrôlent nos désirs sexuels :

Bien qu’il y ait plusieurs raisons à ce phénomène, les hormones sont certainement l’explication la plus concrète à cette différence de comportement entre hommes et femmes. En effet, on sait que l’hormone qui provoque le désir sexuel est la testostérone. Or, si l’homme et la femme produisent tous les deux cette hormone, elle est beaucoup plus présent chez l’homme. On peut donc dire que l’homme est hormonalement programmé pour le sexe et la libido.
Chez la femme, si la testostérone est également produite par l’organisme, elle côtoie également d’autres hormones comme l’ocytocine qui entraine une plus forte sensibilité, poussant les femmes à chercher avant tout l’amour et la confiance.

Quel est la fonction de ces hormones ? 

Pour comprendre pourquoi la nature a doté l’homme d’un plus grand volume de testostérone et la femme d’hormones différentes, il faut remonter aux origines de l’espèce humaine.

En effet, comme pour chaque espèce animale, la nature a fait en sorte que nous soyons équipés de tous les éléments nécessaires à la survie de l’espèce. Or, pour que cette survie soit efficace, l’homme et la femme doivent se reproduire le plus efficacement et le plus souvent possible. L’homme est donc conçu pour féconder un maximum de femmes alors que les femmes sont quant à elles conçues pour procréer de manière ponctuelle.

On comprend mieux cette explication en étudiant le cycle menstruel chez la femme. En effet, si la femme ovule une fois par cycle, cela signifie qu’elle n’est fécondable que durant cette période, ce qui diminue fortement les possibilités de reproduction de l’espèce. Pour compenser ce manque, la nature a donc pensé à tout et donné à nos messieurs la faculté et le désir de féconder un maximum de femmes en multipliant les partenaires.

Cette différence rend-elle les hommes plus infidèles ? 

En fonction de cette nature spécifique à l’homme, on peut donc conclure que ces derniers ont une plus forte propension à l’infidélité puisqu’ils ont naturellement programmés pour transmettre ses gênes au plus grand nombre d’enfants possible en passant par la fécondation de différents partenaires.

Mais la vérité est un peu plus complexe. En effet, si l’on se tient à cette analyse, les hommes devraient ressentir du désir pour toutes les femmes, qu’elles soient jolies ou non et quel que soit leur âge. Or, la société et son évolution ont permis à d’autres critères dits « sociaux » d’entrer en jeu. Une norme a progressivement été établie et acceptée selon laquelle la fidélité était importante et était donc le comportement dit « normal ». Par ailleurs, des études scientifiques récentes ont prouvés qu’en cas de grossesse de la partenaire, la composition hormonale de l’homme se modifiait, le rendant plus fidèle.

netafrique.net

Related posts

Leave a Comment