Procès du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso : Le temps des boules puantes, des trafics d’influence et des règlements de comptes impitoyables

Plus d’un an après son démarrage, le procès du putsch manqué de septembre 2015 est plus proche de sa fin que de son début. Le Général Dienderé et ses co-accusés viennent de vivre l’étape de la présentation des preuves sonores et visuelles hissées comme pièces à condamnation pour leur rudesse confrontante, confondante et même déroutante. Qualifiées d’irréfragables par l’accusation, ces pièces ont été nettement et fermement dénoncées par la défense comme étant des altérations, des montages en manipulations incohérentes visant à tronquer la vérité des faits et à perpétrer  des…

Lire la suite

Aux impôts, le leitmotiv «25% de Fonds commun contre 25% de travail» en marche (média)

A la Direction générale des impôts, les contreperformances enregistrées au premier trimestre de l’année, seraient dues à la décision des agents d’exécuter 25% de leurs tâches pour protester contre le plafonnement de leur Fonds commun (primes) à 25% de leurs salaires annuels, informe Sidwaya. «Au premier trimestre de l’année 2019, les recettes de la Direction générale des impôts (DGI) s’élèvent à 178 milliards 218 millions 816 mille 354FCFA contre une prévision de 185 milliards 635 millions 889 mille FCFA, soit un taux de réalisation de 96%», lit-on dans le Sidwaya…

Lire la suite

Main-tendue à Roch Marc KABORE : Dans la tête de Blaise » l’Ivoirien »…

Est-ce trop tard ? Est-ce trop tôt? Ou n’est-ce qu’un non-evenement? Près d’une semaine après l’annonce de la réception par le Chef de l’État Burkinabè, d’une correspondance émanant de son prédécesseur et ex-patron. Blaise COMPAORÉ, exilé en Côte d’Ivoire, la polémique continue à enfler au Faso sur les motivations réelles de cette proposition d’aide qui intervient à un moment où la crise sécuritaire s’amplifie, alors que le régime en place à Ouagadougou , se mord la langue devant la stratégie de dédoublement des djihadistes. Depuis son arrivée en Côte d’Ivoire,en…

Lire la suite

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 avril 2019

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 17 avril 2019, en séance ordinaire, de 09 H 30 mn à 14 H 20 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger. I. DELIBERATIONS I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A…

Lire la suite

Grève du SYNTHSA : Des mesures prises pour assurer les services vitaux

Le mot d’ordre de grève du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTHSA) a pris effet ce 17 avril 2019 dans les établissements sanitaires publics du Burkina Faso. Et si l’heure est à l’arrêt de travail, un dispositif de fonctionnalité des services vitaux est mis en place, des centres de référence du pays aux plus petites unités de soins. Le calme régnait lorsque nous arrivions au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo aux environs de 11 h. Certains accompagnants de malades repartaient chez eux pour revenir le…

Lire la suite