Gestion de la Transition au Burkina : Me Hermann Yaméogo veut attaquer l’État en justice

Me Hermann Yaméogo, président de l’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD), a tenu ce jeudi 11 avril 2019 une causerie de presse sur la gestion de la Transition (2014-2015) au Burkina Il s’est agi essentiellement de « l’accord occulte annexé à la charte de la Transition et le processus de délitement de l’État ». Selon Me Hermann Yaméogo, si ce faux accord n’avait pas eu lieu, le Burkina allait éviter entre autres :  L’exclusion avec la loi Chérif Sy ;  Les différentes révoltes au RSP ;  Le putsch du 16 septembre 2015 ;…

Lire la suite

Procès du putsch du CND : L’accusé piégé par une tablette nie toujours les faits

Le témoignage des victimes du putsch du CND se poursuit, ce mercredi 10 avril 2019 au tribunal militaire de Ouagadougou. Nacoulma Jean Firmin, attaché de santé, a relaté sa mésaventure qui date du 20 septembre 2015, alors qu’il tentait d’échapper au RSP. L’attaché de santé, Nacoulma Jean Firmin a été roué de coups, le 20 septembre 2019, alors qu’il tentait d’échapper au RSP, dans les environs de l’hôtel Laïco. Son bourreau, un soldat cagoulé armé d’une cordelette est reparti avec ses téléphones et sa tablette. Mais grâce à un système…

Lire la suite

Procès du putsch : Ce fonctionnaire de police secouru par le colonel-major Boureima Kiéré

Ouvert la veille, le passage à la barre des victimes du putsch de septembre 2015 s’est poursuivi ce mardi, 10 avril2019. Parmi les récits, on retient celui de ce fonctionnaire de Police, M. Y. Cet homme de tenue était, à l’époque des actes, de service au domicile de feu Dr Salifou Diallo (à l’époque, 1er Vice-président chargé de l’orientation politique du MPP). M. Y s’est constitué partie civile car, « victime de voie de fait, de coups et blessures volontaires », selon ses propos. De sa narration des circonstances de ce qui lui est…

Lire la suite

Crise humanitaire au Burkina Faso: Les déplacés de guerre comprennent mieux le sens du mot » réconciliation » face à la démission de l’état

Regardez les! Regardez cette déferlante humaine contrainte de fuir leurs différentes régions du fait de la résurgence des attaques armées dans les régions du Nord, du Sahel et du Centre-Nord. Plus de 136.000 Burkinabè, réfugiés dans leur propre pays…Et ces chiffres qui émanent du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), ne concernent en rien le drame de l’année dernière où les violences avaient àlors précipité des milliers de familles entières sur le chemin de l’exode. C’était donc cela qu’on recherchait, en annonçant, tambour battant, la…

Lire la suite

Contrôles de police : Les originaux des documents plutôt que les copies, même légalisées

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le ministère de la sécurité relève que lors des contrôles documentaires de police, certains usagers de la route présentent les copies légalisées des documents demandés plutôt que les originaux de ces documents. Par ce communiqué, le ministère tient à rappeler qu’en la matière, les documents originaux sont ceux requis. Share Tweet Share

Lire la suite

Crise humanitaire au Burkina Faso: Les déplacés de guerre comprennent mieux le sens du mot » réconciliation » face à la démission de l’état

Regardez les! Regardez cette déferlante humaine contrainte de fuir leurs différentes régions du fait de la résurgence des attaques armées dans les régions du Nord, du Sahel et du Centre-Nord. Plus de 136.000 Burkinabè, réfugiés dans leur propre pays…Et ces chiffres qui émanent du Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), ne concernent en rien le drame de l’année dernière où les violences avaient àlors précipité des milliers de familles entières sur le chemin de l’exode. C’était donc cela qu’on recherchait, en annonçant, tambour battant, la…

Lire la suite

Burkina Faso : « Ce qui se déroule au Ministère des finances n’est ni plus ni moins que du sabotage », clame Simon Compaoré

Le MPP anime actuellement une conférence de presse sur la situation nationale. Sur les tueries à répétition inter communautaires, le parti au pouvoir invite le gouvernement à chercher les auteurs et bras armés de ces conflits fratricides pour les soumettre à la justice. Le parti s’est également prononcé sur la crise au ministère des finances. « Ce qui se déroule au Ministère des finances n’est ni plus ni moins que du sabotage, et une volonté d’asphyxie de l’économie nationale », a clamé le président par intérim du MPP Simon Compaoré. Nous y…

Lire la suite