15e session des parlementaires de la coopération islamique :  » Nous avons affirmé notre engagement pour le développement », Alassane Bala Sakandé

La 15e session de l’Union parlementaire des Etats membres de l’organisation de la coopération islamique (UPCI) débutée le 26 janvier 2020 a refermé ses portes ce 30 janvier 2020, à Ouagadougou. Plus de 700 participants ont renoué les liens de solidarité entre les membres et définis des cadres de développement synergique entre les Etats membres de l’Organisation de la conférence islamique (OCI).

A la tribune face à ses pairs de plus d’une soixantaine de pays, Alassane Bala Sakandé n’a pas caché sa joie au regard de la réussite de la 15e session de l’UPCI, tenue dans son pays. Session au cours de laquelle il devient le nouveau président en exercice de l’ UPCI.

Une grande satisfaction liée au nombre de participants et aux importants engagements pris en faveur de la paix , du développement, de la solidarité entre les pays membres. Les participants ont souligné la nécessité et l’urgence d’une grande solidarité de la communauté internationale vis-a-vis des pays du G5 Sahel qui font face au terrorisme et à une insécurité sans précédent. Aussi, les participants ont insisté sur l’importance de la démocratie et de l’État de droit dans la promotion du développement, la sauvegarde des droits humains et la garantie de leur respect.

Ils sont estimés à plus de 700 participants issus d’une soixantaine de pays membres de l’OCI ( Organisation de la coopération islamique) a avoir répondu présents, a cette 15e session. Ils ont débattu et formulé des recommandations relatives à la paix au Sahel, en Palestine, dans les pays membres de l’UPCI et on pris des engagements en faveur du développement, de la promotion de la femme, de l’emploi des jeunes et des droits humains.

Les parlementaires de l’UPCI ont entre autres affirmé leur solidarité aux populations du Burkina Faso et du G5 Sahel, confrontés au terrorisme , à l’extrémisme violent et à l’insécurité. Dans la même logique les parlements ont exprimé dans l’ensemble leur soutien aux peuples meurtris par les souffrances diverses, et se sont engagés dans le développement.

Alassane Bala Sakandé, président du parlement burkinabè et président en exercice de l’UPCI, a indiqué que les parlementaires restent  » solidaires sur les questions humanitaires et de développement ».

E.k.
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment